Vous êtes ici : Accueil Actus & événements Actualités Membres de CGLU Afrique Lutte contre les changements climatiques : Découvrez les bonnes pratiques des communes de Copargo (Bénin) et Tondikiwindi (Niger)

Actualités

Vous pouvez consulter les actualités classées par catégories


03 Aoû 2017
Lutte contre les changements climatiques : Découvrez les bonnes pratiques des communes de Copargo (Bénin) et Tondikiwindi (Niger)

Lutte contre les changements climatiques : Découvrez les bonnes pratiques des communes de Copargo (Bénin) et Tondikiwindi (Niger)

L’édition 2017 des trophées initiatives climat Afrique Francophone a primé dans la catégorie collectivités locales les communes de Copargo (Bénin) et Tondikiwindi (Niger) pour les projets innovants que ces dernières ont mis sur pied dans leur région.

Les trophées initiatives climat Afrique Francophone ont pour but d’enregistrer les initiatives qui ont les impacts les plus importants en matière d’adaptation aux changements climatiques et d’atténuation de leurs effets. Trois catégories sont concernées : « Organisations de la Société Civile », «Entrepreneurs Verts – femmes et jeunes» et « Collectivités locales». Dix-huit initiatives ont été nominées dans la catégorie collectivités locales pour la deuxième édition du prix qui a vu le sacre des communes de Copargo et Tondikiwindi.

Situé dans l’ouest du Bénin, la commune de Capargo à travers son initiative : «Aménagement d’un bassin de rétention d’eau», a mené une action susceptible d’être reproduitepar d’autres collectivités locales en terme d’adaptation aux changements climatiques. En effet, la localité était confrontée au problème de baisse de précipitation. Après une analyse détaillée des besoins de la commune qui a conduit à identifier les objectifs prioritaires en termes d’adaptation, le maire et son équipe ont placé en premier plan la construction d’un bassin de rétention d’eau sur le site maraîcher et sylvicole de Tchandoga.

Il faut signaler que la baisse des précipitations a été démontrée comme étant un risque climatique par les analyses de vulnérabilité menées au Bénin en 2008 (PANA 2008). Le projet qui a été mené de 2014 à 2016 a enregistré les principaux résultats suivants :

- Amélioration de la capacité de stockage de la mare naturelle;
- Augmentation de 80 % des rendements des maraîchers à partir de 2015 ;  
-  Bonne couverture des besoins en eau des exploitations  sur le site en toute saison 
-  Disponibilité permanente des produits de contre saison (maïs, tomate, laitue, et piment) ;
- Accroissement du nombre de maraîchers et de pépiniéristes de plus de 50 % ;
-  Amélioration de la sécurité alimentaire grâce à la production et à la mise sur le marché d’une grande quantité de légumes et de piments.

Le projet a bénéficié directement à dix femmes, douze hommes, 80 enfants et huit pépiniéristes. Les populations environnantes ont bénéficié des produits du maraîchage ce qui porte le nombre à 2500, bénéficiaires indirects.

A noter que le projet a été réalisé dans le cadre du mécanisme dénommé «Facilité pour le Financement Local de l’Adaptation aux changements climatiques (LoCAL - Local Climate Adaptive Living Facility) initié par le Fonds d’Equipement des Nations Unies (FENU/UNCDF) au Bénin. Consultez la fiche complète du projet ici.

Place aux femmes

Au Niger, la commune de Tondikiwindi a misée sur la gent féminine avec son initiative intitulée : «Autonomisation des femmes dans un contexte de changement climatique». Comme au Bénin, la mairie s’est également penchée sur les solutions à proposer en termes d’adaptation aux effets des changements climatiques.

Une série de microprojets a été lancé en faveur des femmes de la commune : maraîchage, multiplication des semences améliorées, couture, transformation des produits agro-sylvo pastoraux.  

Dans le domaine du maraîchage, la mairie a attribué des terrains aux femmes, ce qui constitue une grande avancée dans un pays où les femmes n’ont pas accès à la terre. Puis des séances de formation ont permis à ces femmes d’acquérir des connaissances sur les techniques de maraîchage. 

Le projet est né du constat d’une situation inquiétante liée aux changements climatiques : en particulier l’appauvrissement lié au manque de nourriture, qui conduisait les hommes à quitter leur village.


Les principaux résultats obtenus à travers ces différentes actions sont :

  • -Mise en œuvre de près de 60 microprojets par la commune entre 2010 et 2015 ;
  • - 3.860 femmes ont bénéficié directement des activités, qui leur ont procuré des revenus importants (125.000 FCFA au lieu de 40.000 FCFA de revenu annuel moyen) et contribué à la mise en valeur d’une dizaine d’hectares de terres irrigables ; 
  • -Les femmes prennent en charge les besoins de la famille sur le plan sanitaire, éducatif, nutritionnel, à s’entraider et à vendre le surplus de la production.

La fiche détaillée du projet est disponible ici

CGU Afrique est partenaire des trophées initiatives climat Afrique Francophone, depuis 2016. Les projets recensés dans la catégorie collectivité locales proviennent de 12 pays : Bénin, Burkina, Burundi, Cameroun, Congo, Guinée, Madagascar, Maroc, Niger, RCA, Togo et Tunisie. Ils ont été ajoutés au recueil des initiatives en ligne et disponible ici